L’UE cherche à renforcer sans cesse la surveillance de leurs frontières extérieures, à l’aide de technologies plus coûteuses. Mais sont-ils efficaces ? Et dans nos démocraties, qui contrôle les contrôleurs?, demande le Groene Amstellodamois. « Il n’y a aucune alternative, » a déclaré Franco Frattini, commissaire européen chargé de la Justice, liberté et sécurité, quatre ans avant que le Parlement européen.

Publié:

Presseurop

Auteur (s):

Frank Mulder. Journaliste

LIRE PLUS »