Cet article est basé sur le fait que la crise actuelle que l’UE réponde aux facteurs économiques, mais aussi politiques, et que les deux se nourrissent les uns des autres. Comme une entité supranationale, l’UE ne devrait pas remplacer national ou locales niveaux de gouvernance, mais protéger la démocratie qui existe à ces niveaux.

Publié:
CIDOB d’Afers Internacionals

Année de publication:
2012

Auteur (s):
Mary Kaldor, professeur de Global governance, London School of Economics (LSE)

LIRE PLUS