Malgré le renforcement de la barrière et la coopération marocaine, Melilla a connu ces derniers mois une crise de migration similaire en nombre et en intensité de 2005. Il y avait une augmentation de 66 % du nombre de migrants en situation irrégulière, à l’égard de 2011, qui avait accès à Melilla, par le biais de sauts de la clôture en octobre 2012. Et ce malgré un contexte favorable pour faire face à ce phénomène.

Publié:
CIDOB

Année de publication:
2013

Auteur (s):
Elena Sanchez-Montijano, chercheur senior, Cidob et Jonathan Saragosse Cristiani, PhD Candidate, European University Institute

LIRE PLUS