Ce texte explore l’évolution de la gestion des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc, depuis l’entrée de l’Espagne dans l’Union européenne en 1986. Examine le profil acrobatique progressivement des régimes frontaliers euroafricanos en ce qui concerne la circulation des personnes et des marchandises. En outre, fait valoir que l’administration des frontières entre les deux villes autonomes et Maroc accentue la contradiction logique de lissage et de fortification dans laquelle est plongé l’ensemble des frontières extérieures de l’Union européenne.

Publié:

Documents d’anàlisi geogràfica

Année de publication:

2008

Auteur (s):

Xavier Ferrer Gallardo. Université autonome de Barcelone

LIRE PLUS »