L’Union européenne a alloué dernière année plus de 2,1 millions d’euros seulement pour le maintien du passage frontalier Beni Enzar et à l’amélioration de l’installation électrique de la clôture.

ALLER À LA NOUVELLE