Les gouvernements de Ceuta et Melilla seront tenus à la fin de ce mois, ou début à venir, un sommet pour demander à l’Europe qui est impliqué de plus en contrôle de ses frontières, qui comprennent les deux villes autonomes, qui souffrent d’années du « problème très grave » d’irrégulier, bien que dans une immigration de manière plus intense ces derniers jours. Cette réunion bilatérale a déjà été acceptée par les présidents de ces deux villes, Juan Jesús Vivas et Juan José Imbroda et aura probablement lieu dans notre ville.

ALLER À LA NOUVELLE